L'actualité économique en afrique

La Banque africaine de développement approuve un don de 4 millions de dollars pour renforcer la réponse COVID-19 au Soudan du Sud

 

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé une subvention de 3 millions d’UC (4,16 millions de dollars) au Soudan du Sud pour soutenir la réponse d’urgence au COVID-19 et renforcer le fragile système de santé du pays.

Les subventions accordées par le Fonds d’appui transitoire au Fonds de développement pour l’Afrique du Groupe de la Banque mondiale permettront de financer le projet visant à renforcer la capacité des établissements de santé au Soudan du Sud et à renforcer la capacité du pays à détecter les cas et à freiner la propagation du virus.

Pour freiner la pandémie de COVID-19 et réduire son impact sur la vie, les moyens de subsistance et l’économie des populations, le monde est confronté à des défis sans précédent. Le Soudan du Sud a signalé le premier cas de COVID-19 le 5 avril 2020, et il a augmenté quotidiennement par la suite. Au 15 juin 2020, le pays avait notifié 1 693 cas, dont 27 personnes sont décédées et 49 ont récupéré. Le pays est toujours à haut risque. En raison de la capacité limitée des lits d’hôpitaux au Soudan du Sud, du manque de compétences et de capacités du personnel médical et du manque d’équipements médicaux fonctionnels, la préparation à une pandémie est insuffisante.

Actuellement, quelques cas confirmés sont pris en charge dans le seul centre de traitement des maladies infectieuses du pays, le Dr John Garang Infectious Diseases Unit. Cependant, la capacité actuelle de l’établissement n’est que de 24 lits. Les installations et la capacité d’isoler et de gérer les cas de COVID-19 au niveau de l’État sont limitées car tous les échantillons suspects de cas de COVID-19 doivent être transportés par avion à Juba pour être testés. Il existe un nombre limité d’installations d’isolement en dehors de la capitale et il n’y a pas de capacité de soins intensifs.

La plupart des activités financées par le projet financé par la Banque mondiale se concentreront sur l’amélioration des installations de gestion des cas de COVID-19, notamment l’achat de bouteilles d’oxygène et d’équipement pour les signes vitaux, ainsi que le recrutement et la formation d’agents de santé. Il améliorera les capacités de détection des cas et le suivi des contacts.

Benedict Kanu, directeur national de la Banque africaine de développement pour le Soudan du Sud, a souligné qu’il est trop tôt pour estimer que la pandémie de coronavirus a un impact économique complet sur les performances de croissance du Soudan du Sud. L’activité des principaux partenaires commerciaux du Soudan du Sud (en particulier la Chine, l’Ouganda, le Kenya et l’Italie) a été interrompue et l’impact économique de COVID-19 sera évident à moyen et long terme.

Le projet sera mis en œuvre par une équipe étroitement coordonnée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le ministère de la Santé du Soudan du Sud. Il s’inscrit dans le cadre du mécanisme de réponse COVID-19 (CRF) de la Banque pouvant atteindre 10 milliards de dollars, qui est le principal canal de l’institution pour fournir une assistance aux pays africains afin d’atténuer les impacts économiques et sanitaires de la crise.

 

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Covid-19, Banque africaine de développement, Soudan du Sud

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News

Exit mobile version