Au Bénin, la récolte de coton pourrait encore dépasser la limite supérieure en 2019/2020. Cela a insufflé une nouvelle vitalité à l’économie béninoise.

Ce niveau a dépassé la production de l’année précédente (678 000 tonnes) et constitue la quatrième augmentation consécutive de la production depuis 2016/2017. Bien que le Bénin ait remplacé les principaux producteurs africains en Afrique en 2018/2019, les autorités estiment que d’ici la fin de la saison, le pays a encore “une bonne occasion de maintenir ce classement”.

Si le Bénin est devenu champion du coton en Afrique avec une production qui dépasse les 700.000 tonnes ce n’est pas un hasard. C’est plutôt le fruit des réformes menées dans le secteur.

La filière étant l’une des priorités du gouvernement Talon, dès la campagne 2016-2017, des réformes ont été mises en œuvre telles que : la mise en place à temps des intrants et des semences de qualité et en quantité suffisante ; la pluviométrie favorable, la réfection des pistes rurales pour faciliter la commercialisation du produit et l’homologation des prix de cession des intrants et des prix d’achat de coton graine aux producteurs.

Le Bénin a déjà pris toutes les mesures pour la prochaine campagne, ce qui peut être prédit par les performances de 850 000 tonnes de la campagne 2019/2020.

L’or blanc au Bénin représente 40% des entrées de devises et fournit 12 à 13% du produit intérieur brut (PIB).

La fibre blanche peut fournir un revenu à plus d’un tiers de la population.

Pour rappel, la filière coton fournit d’après l’OMC, 45 % des rentrées fiscales du Bénin (hors droits de douane).

Plusieurs autres filières ont enregistré des bonds en 2019 : le maïs affiche une progression de 2 % (à 1 580 750 tonnes), le riz de 8 % (à 406 083 tonnes) et le manioc de 5 % (à 4 525 450 tonnes). Les performances les plus élevées ont été enregistrées par le soja qui progresse de 56 %, soit 257 000 tonnes (contre 156 900 tonnes en 2016) et par l’anacarde, la deuxième filière nationale génératrice de devises après le coton, qui bondit de 13 %, soit 130 276 tonnes.

 

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Bénin, Coton, Production

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News