La Banque mondiale a approuvé un don de 5 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* pour aider le Burundi à faire face à la menace de pandémie de Covid-19 et à renforcer la préparation des systèmes nationaux de santé publique.

Les fonds fourniront au Burundi une assistance immédiate pour prévenir de nouveaux cas dans le pays et limiter sa propagation grâce à des stratégies de confinement. Il renforcera également la coordination et le réseau des laboratoires de référence en formant le personnel de santé et en fournissant des équipements aux laboratoires au niveau national et aux communautés locales. En fin de compte, les fonds prépareront et équiperont des installations médicales pour les soins aux patients et développeront des mécanismes efficaces de surveillance communautaire et de communication sur la santé.

Jean-Christophe Carret, chef des opérations de la Banque mondiale au Burundi, la République démocratique du Congo, la République du Congo et la République centrafricaine a déclaré:

“Ce don aidera le gouvernement à mettre en place un système pour préparer, traiter et combattre la propagation du coronavirus.”

“C’est particulièrement important car cela renforcera le système de santé publique du Burundi, un pays très rural et densément peuplé”.

Le Groupe de la Banque mondiale mobilise 14 milliards de dollars en assistance rapide pour renforcer la réponse des pays en développement à la pandémie de Covid-19 et accélérer la reprise. Ce soutien direct comprend le financement, la consultation et l’assistance technique pour aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. La Société financière internationale (SFI) a fait un don de 8 milliards de dollars américains au projet, qui a été utilisé pour aider les entreprises touchées par la pandémie et protéger leur travail. La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’Association internationale de développement (IDA) s’efforcent de fournir aux pays un financement initial de 6 milliards de dollars pour financer leur riposte sanitaire. Afin de fournir un soutien plus large et de répondre aux besoins du pays, le Groupe de la Banque mondiale prévoit de déployer 160 milliards de dollars américains dans un délai de 15 mois pour protéger les groupes pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et promouvoir la reprise économique.

*L’Association internationale de développement (IDA) est une institution de la Banque mondiale qui vise à aider les pays les plus pauvres de la planète. Il a été créé en 1960 pour fournir des subventions et des prêts à faible ou nul intérêt pour financer des projets et programmes qui stimulent la croissance économique, réduisent la pauvreté et améliorent la vie des pauvres. L’Association internationale de développement est l’un des principaux donateurs des 76 pays les plus pauvres du monde, dont 39 en Afrique. Ses ressources ont spécifiquement profité à 1,6 milliard de personnes. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités de développement dans 113 pays. Son engagement annuel n’a cessé d’augmenter, atteignant en moyenne 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, dont environ 61% sont utilisés en Afrique.

 

Source : Banque mondiale

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Coronavirus, Banque mondiale, Burundi, IDA

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News