Les pays africains sont confrontés à différents niveaux de risque qui nécessiteront d’adapter un ensemble diversifié de stratégies de réponse au coronavirus. Les pays les plus vulnérables ne sont peut-être pas ceux qui sont apparus le plus tôt.

Beaucoup reste inconnu sur la trajectoire de la transmission du COVID-19 en Afrique. Beaucoup craignent qu’avec ses niveaux élevés de pauvreté, la faiblesse des systèmes de santé et les zones urbaines surpeuplées, le virus puisse être particulièrement dévastateur. D’autres espèrent qu’avec son climat plus chaud, sa population jeune et son expérience de la lutte contre les maladies infectieuses, l’Afrique sera en mesure d’éviter le pire de la pandémie. Cette analyse fournit un examen des facteurs de risque relatifs associés au nouveau coronavirus comme moyen de générer des informations potentielles sur les niveaux de vulnérabilité variés et parfois chevauchants auxquels est confronté chaque pays africain.

Cartographie de la vulnérabilité par facteur de risque

Comprendre les risques relatifs auxquels chaque pays est confronté peut mieux guider les efforts de réponse à la fois au stade de l’introduction et des phases ultérieures à mesure que la pandémie évolue. Voici une première cartographie qui représente graphiquement les niveaux relatifs de vulnérabilité à travers le continent (échelonnés de 1 à 5, 5 étant le niveau de vulnérabilité le plus élevé).

Facteur de risque : Exposition internationale

 

 

  • Comme dans toutes les régions du monde, les premiers cas de coronavirus en Afrique sont venus de l’exposition à des contacts internationaux – voyages, commerce, tourisme ou affaires.
  • Les pays africains avec le plus grand niveau de contacts internationaux (comme l’Égypte, le Maroc, le Nigéria et l’Afrique du Sud) ont été parmi les plus durement touchés au début de cette crise.
  • Bien que l’exposition internationale ait été critique au stade initial de la pandémie, maintenant que le virus est présent sur le continent, les vulnérabilités de transmission intracontinentales et intranationales prendront une importance de plus en plus grande.

 

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Coronavirus, Vulnérabilité, Exposition internationale

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News