L’ONG britannique Tax Justice Network a récemment publié l’indice de secret financier 2020, une étude portant sur 133 pays à travers le monde. Sur la base de ce rapport, nous avons établi un classement par impact de l’opacité financière en tenant compte notamment de l’indice d’opacité ainsi que du volume des opérations économiques concernées.

 

 

L’indice d’opacité financière classe les juridictions en fonction de leur opacité et de l’ampleur de leurs activités financières offshore. C’est un classement politiquement neutre, un outil pour comprendre les sphères de l’opacité financière internationale, les paradis fiscaux (appelés aussi juridictions opaques), ainsi que les flux financiers illicites ou encore la fuite des capitaux.

Et c’est l’Algérie qui est le pays africain dont l’opacité financière est la plus impactante, avec une 23e place dans le monde. Il est suivi par le Kenya, le Nigéria et l’Angola, qui remportent le prix de l’État pour le secret fiscal le plus impénétrable. Le Ghana et la Gambie sont respectivement 117e et 124e dans le monde.

A noter que ce classement doit être considéré comme la preuve que de nombreux pays du continent noir peuvent faire de réels progrès sur le front fiscal. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste noire, car de nombreux autres facteurs doivent encore être pris en compte.

 

Source : fsi.taxjustice.net

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Opacité financière, Indice d’opacité

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News