La société américaine Railnet International s’apprête à investir quelque 11 milliards de dollars pour la construction d’une ligne ferroviaire moderne et la mise en service de trains à grande vitesse reliant la Zambie, le Zimbabwe et le Mozambique, rapporte Reuters qui cite son PDG Donald Kress.

Selon Donald Kress, les pourparlers avec les trois gouvernements progressent bien. D’ailleurs, un accord a déjà été signé avec la Zambie pour les études de faisabilité qui devraient commencer dans les six semaines à venir. Elles seront suivies d’une conception technique détaillée du projet du côté zambien.

Ce mégaprojet consistera en la construction d’une ligne ferroviaire allant de la province zambienne de Copperbelt au port de Beira au Mozambique, via Harare au Zimbabwe. L’investissement comprend également le coût d’acquisition des locomotives et des wagons, a-t-il déclaré.

Sa construction devrait commencer en janvier 2021, a indiqué Donald Kress, ajoutant que ce nouveau réseau remplacera le système actuel, permettant ainsi aux trains de marchandises de rouler à 120 km/h et aux trains de voyageurs à 160 km/h.

Une fois achevée, Railnet exploitera cette ligne pour une période définie dans le cadre d’une concession. Elle sera par la suite rétrocédée au gouvernement zambien, a révélé le secrétaire permanent du ministère des Transports et des Communications de Zambie, Misheck Lungu.

 

Source : agenceecofin.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, US Railnet, Transport, Zambie, Zimbabwe, Mozambique