De gauche à droite
Pr Diallo Kadia Maïga, Secrétaire générale Commission nationale malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO
M. Moez Chakchouk, Sous-directeur général pour la Communication et l’Information de l’UNESCO
S.E. Dr Oumar Kéïta, Ambassadeur Délégué permanent du Mali auprès de l’UNESCO

 

Une consultation internationale sur la sauvegarde, l’accessibilité et la promotion des manuscrits anciens du Sahel se tient à Bamako du 22 au 24 janvier 2020 à Azalaïe Hôtel.

L’objectif est de contribuer au renforcement de la préservation, de l’accessibilité et de la valorisation des manuscrits anciens de la zone Sahel et particulièrement du Mali. Mais il s’agira également de mobiliser les différentes parties prenantes afin de mener une réflexion sur les enjeux et les défis de la préservation et de l’accessibilité des manuscrits anciens et ensuite formuler un plan d’actions.

Ce plan devra comporter les actions suivantes :
– Promouvoir les initiatives et les actions des différents acteurs en matière de préservation et d’accessibilité des manuscrits anciens du Mali et du Sahel pour encourager le développement des partenariats et identifier les opportunités de financement ;
– Renforcer les efforts de la préservation des manuscrits se trouvant encore dans un état critique et examiner les conditions de retour éventuel, des manuscrits déplacés dans leurs régions d’origine ;
– Impulser une nouvelle dynamique dans le domaine de la recherche scientifique sur les manuscrits anciens au Mali et mener des actions de promotion et de diffusion de ce riche patrimoine culturel largement inexploré.

Les manuscrits constituent une source importante de savoirs et une documentation unique sur l’histoire de l’Afrique et du rôle que cette région a joué dans le développement intellectuel, culturel et scientifique ainsi que dans la diffusion des savoirs. Ils rendent compte de l’évolution de la pensée, des découvertes et réalisations de la société humaine, et constituent le legs transmis par le passé à la communauté mondiale présente et future.

Cette consultation contribuera donc à améliorer l’accès universel à la connaissance sur l’histoire écrite de l’Afrique.

 

Source : UNESCO

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Consultation, Manuscrits, Zone Sahel, Moez Chakchouk, Mali