Les pays de la zone CFA ont enregistré une croissance moyenne de 4,6% en 2019, contre 4,2% en 2018, selon le rapport de la Banque mondiale sur les perspectives économiques mondiales.

Cette croissance est supérieure à celle de l’ensemble de la région subsaharienne estimée à 2,4% l’an dernier. Selon le nouveau rapport, cette augmentation est due à la bonne performance des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). L’année dernière, ces pays ont enregistré une croissance économique de 6,4%, contre seulement 2,3% pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

En Afrique centrale, la récession économique en Guinée équatoriale (- 4,3%) a freiné la dynamique de croissance au Cameroun (4%), au Tchad (3%) et au Gabon (2,9%). Pour 2020, l’institution de Bretton Woods table sur une croissance de l’ordre de 5,1% pour la zone CFA, soutenue par celle de l’UEMOA qui devrait rester à 6,4%, tandis que la CEMAC devrait voir son économie accélérer à 3,4%. A noter qu’en Afrique de l’Ouest, cette croissance 2020 sera tirée par les bonnes performances des économies ivoirienne (7%), béninoise et sénégalaise, entre autres (6,8%).

 

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Zone CFA, Croissance, UEMOA, CEMAC

Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques :   Baobab News