Ce livre nous fait découvrir nombre de plats africains, leurs recettes et nous permet de rencontrer des artistes d’horizons divers. Un repas entre amis.

Kondrè de bœuf, ragoût de viande camerounais avec de la banane plantain. (Aline Princet et Isabelle Drouant)

 

Goûts d’Afrique est un très beau livre, réalisé par la photographe Aline Princet et le chef Anto. Il peut être qualifié de complet, comme un (très bon) repas. On y trouve des recettes d’entrées, de plats, d’accompagnement de plats, de desserts, mais aussi de boissons et de street food, agrémentées d’une mise en image travaillée et soignée. Au cas où vous seriez un néophyte, on y détaille aussi le placard idéal que vous devriez avoir en tant que cuisinier(ère) africain(e) émérite et quelques lieux où acheter les produits cités. Complet, on vous dit !

Une démarche originale

Cette œuvre allie le beau au bon. La démarche est à la fois pédagogique et généreuse. Une générosité qu’on retrouve dans cette envie de partager qui affleure à chaque page. C’est comme participer à un repas composé de plats africains, que l’on peut cuisiner soi-même, au cours duquel on fait la connaissance d’hommes et de femmes originaires de différents pays d’Afrique, ces amis d’amis qui pourraient devenir les nôtres. La conversation y est éclectique, variée, brillante. Il y est question de musique, de danse, d’Afrique, de mode et d’art, de souvenirs d’enfance et des plats qui y sont associés. L’occasion aussi de nous faire découvrir des tissus Wax, si caractéristiques de ce continent.

Tissu wax
Tissu wax (Aline Princet)

Une démarche pédagogique

Le livre est scindé en chapitres correspondant à chaque partie d’un repas. Il s’ouvre par un “placard idéal”, chapitre répertoriant ustensiles et produits incontournables. Immédiatement suivi de recettes des “bases”, ces préparations qui sont les pierres angulaires de beaucoup de plats africains et sans lesquelles ils n’auraient pas exactement ce petit goût-là…

Un plat par page. Sous son intitulé, une ligne nous informe de sa difficulté de réalisation, du temps de préparation et de cuisson et du coût du plat. Une recette claire et détaillée. Et en conclusion, les conseils du chef Anto, comprendre Anto Cocagne, une jeune femme chef, dynamique, reconnue et capée. Elle remet en perspective un ingrédient, nous donne son nom dans différents pays. Le chef Anto nous apprend l’utilité de telle graine, l’apport nutritionnel de ce légume, la vertu de cette plante. Il ne manque que les parfums. Le pays d’origine de chaque recette est indiqué dans le sommaire.

Salade Kachumbari, tomates, oignons, piments, à laquelle on peut ajouter avocat, mangue,concombre, etc. On la retrouve au Kenya, en Tanzanie ou au Malawi. 
Salade Kachumbari, tomates, oignons, piments, à laquelle on peut ajouter avocat, mangue,concombre, etc. On la retrouve au Kenya, en Tanzanie ou au Malawi.  (Aline Princet et Isabelle Drouant)

Une démarche d’ouverture

Au milieu des plats, apparaissent des portraits. Des femmes et des hommes qui ont comme point commun d’être des créatifs, touche-à-tout. Qu’il s’agisse de danse, musique, poésie, mode, journalisme, peinture ou de photographie, ils ont tous fait preuve d’originalité, d’inventivité, de pugnacité. Ils ont percé dans leur domaine, mais en ont généralement exploré d’autres. Des esprits curieux, ouverts, dans la création. Des gens avec qui converser lors d’un repas sans temps morts. Après que le lecteur a fait leur connaissance, ils dévoilent leur rapport à la cuisine et à la nourriture. Cela permet de citer leur(s) met(s) de prédilection et d’évoquer les souvenirs auxquels ils sont (souvent) liés.

Seydou Boro, né au Bukina Faso. Successivement footballeur, puis comédien, il deviendra un chorégraphe et un musicien réputé.
Seydou Boro, né au Bukina Faso. Successivement footballeur, puis comédien, il deviendra un chorégraphe et un musicien réputé. (Aline Princet)

Une démarche esthétique

Le livre est doté d’une iconographie riche et chatoyante. Presque toutes les recettes sont illustrées par la photo du plat achevé. De plus, chaque “invité” a eu le droit de se faire tirer le portrait, avec une mise en scène ludique, où il pose avec des fruits ou des légumes. Et pour finir, chaque chapitre est séparé par des photos de wax multicolore. Toute cette couleur revigore et semble être est une source de vitamine pour le lecteur.

Goûts d’Afrique est une invitation à la convivialité, au partage et au voyage. Un mélange très réussi de découvertes multiples.

Couverture du livre \"Goûts d\'Afrique, recettes et rencontres\", ed. Mango.
Couverture du livre “Goûts d’Afrique, recettes et rencontres”, ed. Mango. (Aline Princet)

Source : francetvinfo.fr

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Lifestyle, Goûts d’Afrique