Le gouvernement du Ghana vient de signer un accord de concession de 2,6 milliards de dollars avec le consortium sud-africain African Investment SkyTrain pour la construction d’un métro aérien à Accra.

Ce projet, signé le lundi 11 novembre, en marge du Forum pour l’investissement en Afrique (AIF) à Johannesburg, en Afrique du Sud, vise à faire face à la congestion croissante du trafic routier dans la capitale ghanéenne qui compte aujourd’hui plus de six millions d’habitants, et ses impacts sur l’activité économique et la qualité de vie.

Le budget pour le démarrage du projet est prévu fin 2020. Ce chantier va générer 5 000 emplois pendant sa phase de construction, et plus du double une fois achevée, compte tenu des effets multiplicateurs et de la croissance urbaine autour du système de transport, a expliqué Solomon Asamoah, directeur général du Ghana Infrastructure Investment Fund (GIIF).

A cette occasion, le président ghanéen, Nana Akufo Addo, a indiqué que cet accord marque une étape cruciale dans les efforts du Ghana pour répondre aux besoins en infrastructures, notant que c’est un bon exemple de coopération intra-africaine.

Le consortium African Investment SkyTrain est constitué de Wilson Bayly Holmes, une société sud-africaine d’ingénierie de la construction, BUNENGI Group, une société de développement de projets d’infrastructure et Africa Investor Capital, la branche d’investissement et de financement du groupe « AI ».

 

Source : sahel-intelligence.com

Mots clés : Afrique du Sud, Actualités, Economie, Ghana, Infrastructure, Métro aérien