Afin de soutenir le Burkina-Faso dans sa compétitivité en Afrique de l’Ouest et sur le continent, l’Union Européenne (UE) et la Chambre de Commerce et d’Industrie du pays ont signé une convention de subvention de 5 milliards de F CFA. Il s’agit d’un cofinancement des deux institutions, destiné à suppléer les filières de trois chaînes de valeur à savoir la grappe huilerie, l’apiculture et les services solaires. La cérémonie de signature a eu lieu le lundi 4 novembre 2019 au siège de l’institution à Ouagadougou, capitale de Burkina-Faso.

Illustration – Coopération UE*Burkina Faso Crédit photo:/ https://eeas.europa.eu

 

Selon Wolfran Vetter , Chef de la délégation UE, ces filières « jouent un rôle capital dans la croissance de l’économie burkinabé et la création d’emplois dans le pays ». Toutefois, « plusieurs problèmes minent le développement des entreprises évoluant dans ces trois domaines, qui pourtant regorgent un grand potentiel en termes de développement », a expliqué le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, sur Le Faso.net.

Ce sont le coût élevé des principaux facteurs de l’énergie, un faible accès au financement bancaire, la faible capacité de transformation, d’innovation et de recherche et la relative faiblesse du centre réglementaire et institutionnel.

Pour information, mis en œuvre dans les pays de la CEDEAO et financé par l’UE, le Programme a pour mission d’appuyer le secteur privé capable de soutenir le développement durable et inclusif dans chacun des pays concernés. La sélection pour la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest se fera par appel à candidatures. Ainsi, dans le cadre de cette convention, la CCI-BF apportera aux acteurs une contribution de l’ordre de 5 millions FCFA pour booster leurs productions et les accompagner dans l’amélioration de la qualité des produits à exporter, toutes différenciations susceptibles de créer de la plus-value et des richesses pour le bien-être de la population ».

 

Source : fluxafrica.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Commerce, UE, Burkina-Faso, Compétitivité