La cérémonie d’ouverture de la 8ème édition de CGCEI Academy organisée par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire s’est déroulée à l’hôtel Ivoire à Abidjan- Cocody le lundi 14 octobre 2019 en présence du chef de l’État rwandais, Paul Kagame et du Vice- président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

À cette 8ème édition de la CGECI Academy, le Président du Rwanda, Paul Kagame s’est prononcé sur le thème général : « Environnement des affaires : quel modèle à privilégier pour le développement des entreprises en Afrique ? » Il a dit : « Dans le monde des entreprises en Côte d’Ivoire, nous aimerions voir plus d’investissements et d’expertise ivoirienne au Rwanda ainsi qu’un échange de bonnes pratiques pour la création d’un secteur industriel robuste. Les entreprises ivoiriennes à travers le continent africain peuvent bien faire mieux pour pouvoir capitaliser et financer l’innovation locale. Aucune opportunité ne doit être perdue en raison de barrières réglementaires ou autres incertitudes. L’aide publique est utile au développement, lorsque nous travaillons ensemble pour produire le plus grand impact possible, et avoir un retour sur chaque centime que nous recevons. Nous devons parvenir à un stade où nos pays ont la capacité d’assurer le financement de la transformation de nos économies”.
Il a ajouté : « Cela s’applique aux économies, telles que la Côte d’Ivoire et le Rwanda, qui ont pris le train en marche un peu plus tard. En ce qui concerne le Rwanda, nous avons fait un effort pour pouvoir mobiliser chaque branche du gouvernement ainsi que le secteur privé, afin de contribuer aux réformes du climat des affaires. Les enjeux étaient au plus haut niveau, il y a eu une emprise constante sur des indicateurs clés, ce qui a permis de produire de bons résultats. Nous allons tous ressentir les bénéfices et les dividendes».


Paul Kagame rend hommage à la CGECI

Dans son adresse, le Président rwandais a eu un mot particulier pour la CGECI, dirigée par Jean-Marie Ackah : “Comprenez bien que le défi de l’environnement des affaires, en Afrique, dans les marchés africains est de pouvoir soutenir les entreprises locales. C’est pourquoi, je rends hommage à la CGECI pour son engagement aux côtés de la prochaine génération d’entrepreneurs africains avec qui je pense pouvoir avoir des échanges plus tard”.
Pour Paul Kagamé le secteur privé du continent africain a un rôle indispensable à jouer : « Nous comptons sur vous. Les gouvernements doivent jouer leurs partitions, alors prêtez une oreille attentive et travaillez en collaboration avec le secteur privé afin de pouvoir lever les barrières inhérentes à l’entreprenariat. Nous devons aussi nous assurer que les jeunes gens sont équilibrés, avec l’éducation et la formation pour pouvoir tirer profit de cette opportunité nouvelle ».

 

Source : lintelligentdabidjan.info

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Rwanda, Paul Kagamé, Entreprise