Pour des dirigeants africains, il est temps de capitaliser les opportunités offertes par leurs partenaires pour diversifier leurs économies.

Le temps de la réécriture de la réorientation des politiques économiques de l’Afrique ? La tentation de répondre à l’affirmative est grande lorsqu’on se réfère au 5è sommet « Investir en Afrique » qui se tient à Brazzaville du 10 au 12 septembre à Brazzaville. Tant le thème semble aussi bien éloquent que pertinent : « Tirer partie des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création des emplois dans les économies africaines ».

Un thème qui semble également en lien avec la réalité offerte par une Afrique qui regorge d’inestimables ressources, mais dont le taux de chômage frise les 20 % et dont la plupart des économies sont enclavées dans certains secteurs comme l’industrie extractive.

Ce rendez-vous de Brazzaville s’annonce selon toute vraisemblance déterminant pour l’Afrique. Laquelle devrait s’appuyer sur des partenaires comme la Chine qui depuis plus d’une décennie est restée le premier partenaire commercial du continent (plus de 10 000 entreprises chinoises installées en Afrique).

Et il y a bien d’autres partenariats comme la TICAD initiée par le Japon dont la septième édition a eu lieu récemment à Yokohama.

 

Source : africanews.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Partenariat