Une révolution s’annonce pour les transports urbains en Ouganda. Paul Isaac Musasizi, président-directeur général de Kiira Motors Corporation, (KMC) a annoncé la mise en service, à titre expérimental, de deux autobus électriques, dénommés « Kayoola », dans la capitale Kampala, en décembre prochain.

Dans sa phase de déploiement progressif, le réseau « couvrira initialement 16 km avec 100 éco-bus qui seront portés à 500 pour connecter l’ensemble de la région métropolitaine de Kampala, qui comprend entre autres, Wakiso, Mukono et Entebbe », a-t-il expliqué.

Les Bus « Kayoola » reposent sur des batteries lithium-ion qui alimentent le moteur électrique. Ils sont actuellement produits dans les installations de Luwero Industries Limited en attendant la mise en service de son propre site d’assemblage dans la ville de JINJA, second pôle commercial de l’Ouganda.

L’usine, qui entrera en service d’ici 2021, permettra de produire annuellement 5 000 véhicules, avec une capacité prévue pour atteindre à terme, 150 000 unités grâce à l’assemblage d’autobus, de camions, de camionnettes et de véhicules utilitaires sport.Selon la société américaine de conseil RLE International, qui a mené l’analyse de rentabilité de Kiira Motors, le développement des infrastructures coûterait environ 36 millions USD.

Kiira Motors Corporation (KMC) est une société de fabrication automobile constituée à 96 % par le gouvernement représenté par le ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation et à 4 % par l’Université de Makerere. A côté des bus Kayoola, la société propose également le « Kiira EV Smack »,  un véhicule électrique hybride et un véhicule entièrement électrique, « Kiira EV POC ».

 

Source : agenceecofin.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Ouganda, Transport, Innovation