Le Ghana devrait entamer la construction d’un nouveau pont sur la Volta à partir de 2020. L’assurance a été donnée, la semaine dernière à Accra, par l’ambassadeur du Japon au Ghana, M. Tsutomu Himeno, indiquant que la sélection du prestataire est pratiquement bouclée.

En décembre 2016, le Parlement ghanéen avait approuvé un accord de prêt de 112,39 millions USD du gouvernement japonais pour la réalisation de cet ouvrage.

Le futur pont à haubans, long de 540 m et large de 17,1 m, deviendra le deuxième plus long du Ghana, servant d’alternative à l’actuel pont d’Adoni, long de 334 m, en service depuis 1967.Il sera doté d’une route à double chaussée asphaltée avec des installations auxiliaires, notamment des passerelles pour piétons, des pistes cyclables et des ponts à péage.

Le projet vise, au final, à compléter les efforts du gouvernement pour développer la route du Corridor Est, route la plus courte reliant les régions du Grand Accra, de la Volta, du Nord et de l’Extrême-Orient du pays.

Selon le ministre des Finances, M. Seth Terkper,  « l’infrastructure va servir de catalyseur à l’intégration régionale et contribuer à la croissance globale de l’économie. Sa mise en service permettra par ailleurs de stimuler les exportations des cultures non traditionnelles du Ghana, principalement des noix de karité, du beurre de cacao et de la mangue des régions de l’Est, d’Ashanti, de Brong Ahafo et du Nord vers le port de Tema et au Burkina Faso ».

 

Source : agenceecofin.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Ghana