Le Gouvernement rwandais et la Banque mondiale ont signé un accord de financement d’un montant de 200 millions de dollars visant à améliorer les compétences des enseignants, ainsi que la rétention et l’apprentissage des élèves dans l’éducation de base (pré-primaire à secondaire) au Rwanda.

Par l’intermédiaire du ministère de l’Éducation (MINEDUC), ce financement renforcera l’efficacité des enseignants en améliorant leur maîtrise de l’anglais et leur maîtrise de l’alphabet numérique, en soutenant le développement professionnel des enseignants de mathématiques et de sciences, en renforçant la préparation des nouveaux enseignants dans les collèges de formation d’enseignants et en élaborant un modèle. les écoles à soutenir des pratiques pédagogiques innovantes. Le financement améliorera l’environnement scolaire pour améliorer l’apprentissage des élèves en réduisant le surpeuplement et la distance des écoles, en renforçant les environnements d’apprentissage précoce (en particulier pour les enfants d’âge préprimaire) et en soutenant l’apprentissage sensible au genre dans les écoles. En outre, il développera la capacité institutionnelle du ministère de l’Éducation de renforcer l’enseignement et l’apprentissage en renforçant le recrutement et le déploiement d’enseignants.

«Le Rwanda a l’intention de devenir une économie basée sur la connaissance et pour atteindre cet objectif, une base solide de capital humain est essentielle», a déclaré  le ministre rwandais des Finances et du Développement économique Uzziel Ndagijimana .

Afin de résoudre le problème de la surpopulation dans les écoles rwandaises, 11 000 salles de classe aménagées et environ 14 500 latrines différenciées par sexe seront construites dans tout le pays dans le cadre de ce projet, à commencer par les écoles les plus surpeuplées et comprenant de nouveaux bâtiments pour les zones où les écoles primaires existe actuellement. Cette activité aura un impact positif sur l’apprentissage d’environ 2 millions d’élèves dans plus de 1 400 écoles ciblées. 

«Sans un environnement scolaire favorable comprenant un nombre adéquat de salles de classe et de latrines, les élèves rwandais sont limités dans la quantité de cours qu’ils peuvent apprendre. Les efforts dévoués du gouvernement rwandais, avec l’appui de nombreux partenaires, contribuent à l’apprentissage des étudiants », a  déclaré  Yasser El-Gammal, responsable de la Banque mondiale pour le Rwanda .

Le projet vise en particulier à renforcer la préparation des enseignants dans les 16 collèges de formation des enseignants du pays et à développer un réseau de 17 écoles modèles entièrement équipées pour développer et tester des pratiques d’enseignement et d’apprentissage innovantes à diffuser dans toutes les écoles. 

L’apprentissage précoce constitue un autre objectif majeur, avec la fourniture de matériel d’enseignement et d’apprentissage à toutes les classes d’enseignement préscolaire du gouvernement et la mise au point d’un programme d’apprentissage audiovisuel intéressant pour les plus jeunes enfants en kinyarwanda et en anglais. En investissant dans les fondements de l’apprentissage et du développement des enfants rwandais, le gouvernement rwandais aspire à renforcer le capital humain du pays. 

 

Source : Banque Mondiale

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Rwanda, Education, Financement

La Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques : Baobab News