Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé un financement supplémentaire de 150 millions de dollars pour le secteur de l’eau et de l’assainissement en Côte d’Ivoire.

Ce financement aidera la Côte d’Ivoire à améliorer ses services d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour les plus démunis et à créer un environnement favorable au financement privé dans un secteur à forte intensité de capital, en renforçant les capacités des acteurs et en renforçant les performances des services d’eau en milieu urbain.

La Banque mondiale a débloqué environ 86 milliards de FCFA au titre de la phase II du projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain (PREMU). Ce financement vise à fournir un accès à une eau de boisson saine et à construire des installations d’hygiène – ou à améliorer celles existantes – dans des centaines d’écoles, et à fournir des services d’alimentation en eau à plus d’un million de personnes.

Ce projet contribuera également à réduire les pertes en eau et à accroître l’accès à l’eau dans les communautés les plus pauvres du sud d’Abidjan, capitale économique du pays.

Actuellement, 56% de la population ivoirienne (estimée à 23,5 millions en 2014) vit dans des zones urbaines et la croissance urbaine se poursuit à un rythme annuel de 5%. La population urbaine représentera les deux tiers de la population nationale d’ici 2050.

 

Source : worldbank.org

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Cote d’ivoire, Banque mondiale, Eau et Assainissement, Financement

La Rédaction

Baobab News

© Crédits Graphiques : Baobab News