les investissements dans les infrastructures de câble terrestre à fibre optique sont vitaux pour la croissance de l’économie numérique en Afrique

 

Lors de la “Session Afrique ” de la International Telecoms Week (ITW) 2019 récemment à Atlanta (États-Unis), les experts ont souligné l’importance d’investir dans les infrastructures d’interconnexions internet et les réseaux terrestres locaux pour faciliter le développement et la croissance de l’économie numérique africaine.

Patrick Christian, analyste principal chez TeleGeography, a fait savoir que l’Afrique conserve sa position de région en croissance la plus rapide en termes d’utilisation de l’internet, malgré les volumes de données restent anormalement plus faibles que dans les autres parties du monde.

Un panel composé de représentants de haut niveau de MainOne, Google, Avanti Plc, Angola Cables, CSquared Africa et WIOCC a tenu un discours convaincant mettant en lumière ces facteurs ainsi que d’autres éléments clés pour le développement de l’économie numérique en Afrique. Le débat a été centré sur l’idée que le développement du réseau terrestre est essentiel pour la croissance des économies numériques de tous les pays africains.

Présent à ces assises, Funke Opeke, CEO de MainOne, a indiqué que son entreprise travaille actuellement dans l’État de Lagos, au Nigéria, pour le déploiement de 2500 km de fibre optique dans l’État afin de permettre sa transformation numérique et doter la région d’une densité de réseau telle que plus de 60% de la population se trouvera à moins d’1 km d’un accès à la fibre optique.

Selon M. Opeke, ” Notre objectif est de nous assurer que les immeubles, les écoles, les établissements de soins de santé et autres agences gouvernementales ainsi que les quartiers d’affaires/d’entreprises soient équipés de la fibre optique, avec une densité permettant d’atteindre la majorité des citoyens de Lagos.”

 

Source : magazine24.news

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Infrastructures numériques, MainOne, Google, Fibre optique