La capitale du Sénégal, Dakar abrite le 27 Juin, un atelier de haut niveau sur les financements des Objectifs du Développement Durable (ODD) au Sénégal. Acteurs d’horizon divers et spécialistes des questions de développement se pencheront sur les sujets clés de mise en œuvre des ODD ; ils analyseront à cet effet les goulots d’étranglement qui entravent au succès de ces Objectifs. Ils évalueront à cet effet les problématiques de financement et les obstacles à la réalisation des ODD au Sénégal.

Cette initiative de l’Institut Africain de Développement Economique et de Planification (IDEP) et de l’Agence d’investissement des Nations Unies-UNCDF, vise à contribuer aux réflexions sur les freins au financement des objectifs du développement durable au Sénégal et à donner les éléments d’analyse, de perspective et d’approche commune pour les décideurs et les acteurs du développement dans le pays. Cette rencontre de haut niveau, rendez-vous de réflexion et de partages de connaissances, permettra aux participants de se pencher sur l’identification et la définition des stratégies, les capacités et les mécanismes et outils de financement innovants nécessaires à la mobilisation de ressources pour le financement et l’opérationnalisation des ODD.

Il convient de souligner que dans le classement de la réalisation des ODD, le Sénégal occupe la 118ème place sur 156 pays. En début 2019, le Sénégal a initié la deuxième phase de mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent-PSE (2019-2023) portant sur trois axes à savoir : « la transformation structurelle de l’économie et de la croissance », « le capital humain, la protection sociale et le développement durable » et « la Gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité ». Dans ce plan quinquennal, le gouvernement Sénégalais entend traiter 97% des cibles des ODD.

Selon le rapport 2014 de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (UNCTAD), compte tenu des niveaux actuels de financement, les ressources nécessaires ont été chiffrées entre 3 300 milliards et 4 500 milliards de dollars par an pour les pays en développement. Ce déficit annuel est de l’ordre de 2 500 milliards de dollars pour les pays les moins avancés (PMA).

En termes d’enjeux de financement des ODD au Sénégal, deux cibles sont principalement visées. Il s’agit des acteurs locaux, nationaux et internationaux (publics et privés), avec un rôle prépondérant dans la mise en place de stratégies fiables de financement du développement durable et les instruments novateurs, pouvant servir de levier sur des volumes de ressources disponibles.

 

Source : uneca.org

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Sénégal, Objectifs du Développement Durable (ODD)