L’Afrique n’est pas un bloc monolithique. L’Afrique côtière et anglophone se porte de manière générale mieux que le Sahel ou l’Afrique centrale. Dans certains États, le traumatisme de la colonisation est encore vif alors que des pays comme l’Éthiopie tirent profit de leurs liens avec l’extérieur, notamment avec la Chine. Bien que la forte natalité, l’accès à l’éducation et la transition démocratique soient des problématiques concernant l’ensemble du continent, son avenir varie largement suivant les régions et pays.

Dès lors, que répondre à ceux qui affirment que l’Afrique sera le continent de demain, et ceux qui à l’inverse prédisent une évolution démographique, économique et écologique dramatique entraînant la fameuse « ruée vers l’Europe » ?

Nicolas Normand a été ambassadeur de France en Afrique du Sud, au Mali, au Congo, au Sénégal et en Gambie. Il publie “Le Grand livre de l’Afrique” aux Éditions Eyrolles.

 

Source : Le Dessous des Cartes – ARTE

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Nicolas Normand, Afrique Coloniale, Colonisation