L’Ile Maurice devrait enregistrer une croissance économique de 4,1%  durant l’exercice 2019/2020 (juillet-juin) contre 3,9% durant l’exercice précédent, a estimé le ministre mauricien des Finances, Pravind Jugnauth (photo), le 10 juin.

« Le rythme de croissance va augmenter durant le prochain exercice fiscal pour atteindre 4,1% », a-t-il déclaré, lors d’un discours prononcé à l’occasion de la présentation du budget de l’Etat pour l’exercice 2019/2020.

Le ministre a également fait savoir que les dépenses publiques devraient atteindre 138,6 milliards de roupies mauriciennes (3,9 milliards de dollars) au cours du prochain exercice, contre 133,8 milliards de roupies durant l’exercice 2018-2019.

Selon lui, le déficit budgétaire restera inchangé par rapport à l’exercice précédent, à 3,2% du PIB.

Naguère dominée par la monoculture de la canne à sucre, l’industrie textile et le tourisme de masse, l’économie mauricienne connaît depuis plusieurs années une croissance constante grâce à l’essor de nouveaux secteurs porteurs tels que les nouvelles technologies, la finance offshore, l’outsourcing et l’immobilier de luxe. Cet Etat insulaire de l’océan Indien se positionne désormais comme une passerelle entre l’Afrique et l’Asie et une tête de pont pour les entreprises internationales en quête d’opportunités sur le continent africain.

 

Source : agenceecofin.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Ile Maurice, Croissance