Dans le but de trouver une solution au manque de connectivité aérienne entre les pays africains, Ivan Collendavelloo plaide pour une meilleure collaboration entre les compagnies d’aviation opérant sur le continent africain. Le Premier ministre adjoint participait à l’ouverture de la 8e convention des membres et partenaires de l’African Airlines Association (AFRAA) réunis à Balaclava, hier lundi matin 13 mai.

«Politique d’ouverture du ciel mais pas au détriment d’Air Mauritius» pour Ivan Collendavelloo
« J’espère qu’Air Mauritius suive la politique gouvernementale. Au niveau du gouvernement, on signe des accords bilatéraux avec d’autres pays. Les opérateurs, que ce soit le MK ou que ce soit des opérateurs d’étrangers doivent savoir comment faire pour augmenter le trafic. (…) Nou oblize ouver nou pays si nou le nou industrie touristik augmente. C’est un équilibre évidemment, on a besoin de favoriser Air Mauritius et en même temps favoriser l’île Maurice…», a déclaré Ivan Collendavelloo.

Ivan Collendavelloo se dit pour une politique d’ouverture du ciel, mais pas au détriment d’Air Mauritius.

 

Source : defimedia.info

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Connectivité aérienne, Air Mauritius, Ivan Collendavelloo, île Maurice