Des entrepreneurs de la RDC s’apprêtent à traverser le fleuve pour se rendre à Brazzaville, le 15 septembre 2018. © Trésor Kibangula pour JA

 

La Banque africaine de développement (BAD) a promis dimanche que les travaux du pont Kinshasa-Brazzaville seraient lancés en août 2020, selon les déclarations de son président qui a détaillé le financement des 550 millions de dollars d’un très vieux projet.

« Les travaux vont démarrer en août 2020. On est vraiment très précis », a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, président de la BAD, à Oyo (nord), fief du président congolais Denis Sassou Nguesso qu’il a rencontré.

« Nous avons conclu de faire le financement du pont-route rail qui va lier Kinshasa à Brazzaville avec un montant total de 550 millions de dollars (…). Et la BAD contribuera à hauteur de 210 millions de dollars (plus de 167 millions d’euros) », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse au terme d’une visite de trois jours au Congo-Brazzaville.

« Je salue l’effort et le leadership des président Denis Sassou Nguesso (du Congo-Brazzaville) et de Félix Tshisekedi (de la République démocratique du Congo). Leur volonté politique est très forte pour la réalisation de ce projet », a dit Akinwumi Adesina.

Capitales les plus rapprochées au monde, Brazzaville et Kinshasa sont séparées par le fleuve Congo large de 4 km. Le Congo et la RDC avaient annoncé en novembre la signature d’un accord pour la construction du pont entre leur capitale.

« Le projet date de Mobutu Sese Seko », avait lancé sceptique en septembre à Kinshasa un intervenant lors d’un forum sur l’aménagement de l’Afrique centrale, en référence à l’ancien dictateur du Zaïre (1965-1997), pays devenu aujourd’hui la RDC.

 

Source : jeuneafrique.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Banque africaine de développement (BAD), Pont Kinshasa-Brazzaville, Akinwumi Adesina