L’Organisation des producteurs de pétrole africains (OPPA) et ses pays membres appellent à l’unité, la coopération et la réforme parmi les producteurs de pétrole à l’approche du Congrès et exposition CAPE VII, qui aura lieu du 1er au 5 avril à Malabo, en Guinée équatoriale. L’OPPA invite toutes les entreprises et organisations intéressées à participer à cette importante rencontre des décideurs gouvernementaux et privés du secteur des produits pétroliers et gaziers en Afrique en 2019, qui verra intervenir des ministres de toutes les nations africaines productrices de pétrole. Les inscriptions à l’événement sont à présent ouvertes.

« Nous invitons l’industrie pétrolière et gazière mondiale à participer à cette conférence historique. Le CAPE VII s’apparente aux Jeux olympiques des hydrocarbures africains, c’est un point de ralliement mondial », a déclaré Mahaman Laouan Gaya, secrétaire général de l’OPPA. « L’Afrique a besoin d’unité et de synergies dans tous les secteurs de son économie pour stimuler la croissance. Lorsque nous sommes unis, il est plus facile de collaborer ».

Avec pour toile de fond une implication accrue de l’Afrique dans les institutions énergétiques, des investissements croissants dans les projets amont, un contexte de prix du pétrole favorable et une récente restructuration de l’OPPA, la conférence met en lumière la coopération régionale et encourage les alliances au sein du paysage africain de l’énergie. Le CAPE VII de l’OPPA a pour thème « Vers une prospérité partagée dans l’industrie pétrolière africaine » et est placé sous l’égide de S.E. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée équatoriale.

L’événement fait également rayonner des projets et initiatives phares en matière d’énergie sur le continent, tels que le Gas Megahub de Guinée équatoriale, qui connectera les projets gaziers nationaux et transfrontaliers; le LNG2Africa de Guinée équatoriale, promouvant le commerce de gaz au sein du continent; la coopération du Soudan et du Soudan du Sud sur le redémarrage de la production de pétrole; les séries d’octrois de licences au Nigeria, au Gabon et en la République démocratique du Congo; ainsi que des réformes économiques et d’investissement phares en Angola.

L’OPPA fait actuellement l’objet d’importantes réformes visant à doter l’Afrique d’un front commun sur la scène énergétique mondiale. L’organisation cherche à accroître la coopération régionale en matière de projets amont, d’infrastructures, de raffineries et d’autres projets de premier plan. Elle ambitionne également d’attirer davantage de membres, alors que les pays africains font des découvertes importantes en matière de pétrole et de gaz, tout en accroissant leurs réserves.

« Des réformes de la législation et des politiques sont requises au cas par cas. Des pays comme le Ghana, le Sénégal et le Mozambique affichent des conditions de marché parmi les plus avantageuses et compétitives au monde. Qui plus est, l’Afrique s’est révélée être le terrain de découvertes colossales, présentant des trésors de potentialités non exploitées et non découvertes encore », a affirmé S.E. Gaya.

Le CAPE VII de l’OPPA s’inscrit dans le cadre de l’Année de l’Énergie en Guinée équatoriale, une série d’événements pour promouvoir le potentiel de l’Afrique en matière énergétique et positionnant Malabo comme un centre continental de l’énergie. « La Guinée équatoriale jouit d’un prestigieux historique en tant que pays hôte d’événements d’envergure continentale, et cette rencontre de l’OPPA promet d’être retentissante », a déclaré S.E. Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et Hydrocarbures de la Guinée équatoriale, qui accueille la conférence.

Au nombre des intervenants au CAPE VII de l’OPPA figurent les ministres du pétrole de l’Afrique du Sud, de l’Algérie, de l’Angola, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, le Ghana, de la Guinée équatoriale, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria, de la République démocratique du Congo, de la République du Congo, du Soudan, du Soudan du Sud et du Tchad.

 

Source : afriqueactudaily.com

Mots clés : Afrique, Actualités, Economie, Hydrocarbures, Organisation des producteurs de pétrole africains (OPPA), Industrie pétrolière et gazière mondiale