La paix, la stabilité et le développement du Mali ont été les maîtres mots des échanges directs et conviviaux entre le Président IBK et ses concitoyens de l’Allemagne qui n’ont pas manqué de l’accueillir avec les acclamations: «Soyons des pro-Mali».

En visite d’Etat en République fédérale d’Allemagne, courant semaine dernière, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a rencontré, le 7 février  2019, la diaspora malienne venue d’un peu partout de leur pays hôte, notamment la Bavière. Au centre des échanges, il y avait surtout la paix, la stabilité et le développement du Mali.

La communauté malienne en Allemagne salue et encourage le Président IBK dans ses efforts en faveur du retour de la paix au Mali. Celle-ci a non seulement souhaité que les élections à venir se passent dans la quiétude interne comme ce fut lors des présidentielles de 2018, elle a rassurée aussi le Chef de l’Etat de son accompagnement.

«Sachez que vous et votre Gouvernement n’êtes pas seuls dans la lutte pour stabilité du Mali», a évoqué Mme Koné,  porte-parole de toutes les femmes de la diaspora malienne en Allemagne.

Les Maliens de l’Allemagne disent également être fiers des forces de sécurité qui, en ces derniers temps, se battent beaucoup contre l’insécurité surtout à Bamako, en traquant les bandits qui perturbent la quiétude des populations. Ils sont également fiers de leur Mali qui a présenté, à la foire de Berlin, le premier tracteur Made in Mali.

La diaspora malienne en Allemagne a sollicité le Président de la République dans l’attribution des logements sociaux et un appui pour le rapatriement de la dépouille mortelle de tout malien de la diaspora vivant en Allemagne, la diligence dans la possession de documents administratifs notamment le passeport et la carte NINA.

«D’abord, savoir gré à vous , de vous être portés ici aujourd’hui à l’hôtel intercontinental pour nous accueillir. C’est un signe de considération, je disais pour votre pays, par ce qu’à travers ma modeste personne c’est le Mali que vous voyez-là, c’est l’amour pour votre pays que vous manifestez ainsi et vous voulez le faire avec des amis allemands, cela nous va droit au cœur également. Et, Quand je dis amis allemands, je le pense vraiment par ce que l’Allemagne est vraiment l’ami du Mali », s’est réjoui IBK.

Le Chef de l’Etat a rappelé que quand l’Allemagne a été la première nation à être aux côtés du Mali indépendant et que sa visite de travail à Berlin a été l’œuvre de Mme Angela Merkel.  C’est en marge d’un merveilleux dîner au musée du Quai d’Orsay  de Paris, le 10 novembre 2018. A cette occasion, a rappelé le Chef de l’Etat, la Chancelière allemande a précisé que c’est  pour que les deux pays revisitent un peu leur coopération bilatérale afin que le Mali dise en quoi l’Allemagne pourrait l’appuyer encore pour faire des progrès à notre partenariat, à l’amitié de nos deux Peuples.

«Chacun a vu le 20 janvier 2019 ces merveilleux blindés allemands que nous avons fait défiler. J’étais plein d’orgueil et de confiance. Ce jour-là, tout le monde, tous ceux qui aiment leur pays étaient heureux, par ce que cela veut dire tout l’intérêt de tels blindés qui peuvent transporter dix personnes au moins. Ça, donc, 10 soldats dont la vie est sauvegardée. C’est pourquoi j’étais dans un bonheur incroyable; la journée a été plus longue ce jour-là, mais je ne sentis aucune fatigue. On a quitté là, on est parti pour la remise des clés du nouveau village que nous avons dédié aux FAMA à Kambila. Donc, entre l’Allemagne et le Mali c’est une histoire vraiment d’amitié réelle, d’amitié féconde », a magnifié le Président de la République.

Ensuite, Ibrahim Boubacar Kéïta a prodigué des sages conseils à ses compatriotes: «Je souhaiterais que vous sachiez ici comment vous comporter en conséquence. Quand l’ami vous sait, quand l’ami vous respecte, vous devez le respecter aussi ; cela veut dire que vous devez avoir un comportement exemplaire pour que chaque fois que nous serons avec nos amis allemands, qu’ils témoignent de votre parfaite gratitude au plan social, au plan du respect des lois allemandes. Aimez quelqu’un c’est le respecter, le respecter c’est de ne pas faire ce qui peut lui faire du tort, et en cela vous vous considérez vous-même que vous êtes respectés».

Cyril ADOHOUN

 

Source : maliactu.net