Un nouveau Fonds pour le développement des exportations en Afrique (Feda). C’est une nouvelle initiative de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank).

Doté d’un budget initial de 100 millions de dollars US, son siège sera à Maurice, alors que le banquier kényan Philip Kamau sera son directeur.

Il est question de mobiliser des fonds commerciaux en Afrique afin de favoriser les investissements directs étrangers (IDE), précise la Banque de financement du commerce en Afrique.

D’après Bénédict Oramah, le directeur d’Afrexibank, « l’objectif à long terme du Feda est la fourniture de fonds propres et de services financiers, non financiers et de soutien connexes aux opérateurs des secteurs négociables et de soutien en Afrique, en mettant l’accent sur les activités qui soutiennent le commerce intra-africain et les exportations à valeur ajoutée ».

Le Fonds pour le développement des exportations en Afrique (Feda), devrait débuter ses activités d’investissement en 2019. Il vise d’emblée, un investissement de 10 millions USD, issus d’une mobilisation de 450 millions USD.

De quoi stimuler le commerce intra-africain, encore à un stade embryonnaire de 15 %, loin derrière les échanges entre l’Afrique et l’Europe 59 %, l’Asie 51 % et l’Amérique du Nord 37 %, d’après Afreximbank.

 

Source : africanews.com