C’est une ancienne antienne que le président ghanéen a lancé en faveur du développement du secteur minier en Afrique. Nana Akufo Addo a plaidé pour que les mines profitent en priorité aux populations africaines lors d’une allocution à la conférence African Mining Indaba qui s’est déroulée en Afrique du Sud.

“L’Afrique a rendu le monde riche grâce à ses minéraux. Nos pierres précieuses ornent les couronnes et les maisons dans le monde entier. Il est temps de faire prospérer l’Afrique et de permettre à son peuple d’atteindre un niveau de vie digne. Rejoignez-nous dans ce projet passionnant pour une croissance économique durable”, a dit Nana Akufo-Addo, le président du Ghana.

Si le dirigeant ghanéen reconnaît l’importance des investissements, il appelle également les compagnies minières à prendre leurs responsabilités dans les pays en voie de développement.

Je suis certain qu’on peut faire beaucoup plus pour transformer les collectivités si le gouvernement et les sociétés minières collaborent de manière intelligente et durable

 

“Même si, au fil des ans, quelques sociétés minières ont complimenté le travail du gouvernement dans ces collectivités, je suis certain qu’on peut faire beaucoup plus pour transformer les collectivités si le gouvernement et les sociétés minières collaborent de manière intelligente et durable”, a-t-il poursuivi.

Dans son intervention, le président ghanéen a également appelé les pays africains à créer des chaînes de valeur au niveau local afin de bénéficier pleinement des revenus de leur sous-sol. Une recommandation qui vise à pousser les gouvernements du continent à poursuivre les réformes des codes miniers entamés au cours de la dernière décennie.

 

Source : africanews.com