C’est un nouveau fonds de près de 25 milliards $ que souhaite mettre en place l’opposant nigérian Atiku Abubakar (photo) s’il est élu à la tête du pays, a-t-on appris cette semaine de l’agence de presse américaine Bloomberg.

D’après les propos du candidat, ce fonds sera principalement destiné à soutenir les investissements du secteur privé. De plus, celui qui est présenté comme le plus sérieux challenger du président Muhammadu Buhari a annoncé qu’il utiliserait également une partie de ces fonds pour réformer le secteur électrique du pays tout en augmentant la part des infrastructures à 50% du produit intérieur brut (PIB), d’ici 2025.

Ancien vice-président de son actuel challenger, l’homme d’affaires nigérian Atiku Abubakar n’a pas hésité à critiquer le mandat du président Buhari, l’accusant entre autres, d’avoir plongé l’économie, et de n’en avoir pas fait assez pour lutter contre la corruption. Le 16 février prochain, l’opposant de 72 ans devrait affronter le président sortant âgé de 76 ans, et dont le poids politique semble avoir été affaibli par un mandat marqué par des maladies et des crises économiques.

Moutiou Adjibi Nourou

 

Source : agenceecofin.com