Le Kenya devrait enregistrer une croissance de 6,3% en 2019, a annoncé cette semaine le gouverneur de la banque centrale Patrick Njoroge (photo).

D’après les propos du responsable relayés par Bloomberg, cette croissance devrait être tirée par les activités du secteur agricole et les services. Dans un contexte économique mondial tendu, le gouverneur a également indiqué que le pays bénéficiait encore d’une confiance « assez forte » de la part de ses investisseurs et de ses consommateurs, mais a appelé à prendre des mesures pour protéger l’économie.

Cette annonce intervient quelques jours à peine après une attaque terroriste perpétrée par les shebabs somaliens, le 15 janvier dernier, et ayant visé un complexe hôtelier fréquenté par plusieurs expatriés.

Alors que le pays envisage de devenir un hub touristique majeur sur le continent, le contexte sécuritaire de plus en plus inquiétant pourrait ralentir les projets du président Uhuru Kenyatta résumés dans son Big Four Agenda.

Notons que la banque centrale a revu la croissance kenyane de l’année 2018 à la baisse à 6,1% contre une précédente estimation de 6,2%.

Moutiou Adjibi Nourou

 

Source : agenceecofin.com