La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, dans un communiqué publié le 17 janvier, avoir accordé au Rwanda un  prêt de 115 millions d’euros, destiné à financer le programme national d’approvisionnement en eau et d’assainissement durable.

Ce financement comprend 114,27 millions d’euros du guichet BAD et 0,8 million d’euros du Fonds fiduciaire pour l’Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural.

Il vient en complément d’un prêt de 104 millions d’euros de la BAD et d’un prêt de 43 millions d’euros du Fonds Africa Growing Together (AGTF), approuvés en 2017.

 « Ce financement supplémentaire porte à 282 millions d’euros le soutien de la BAD au secteur de l’eau et de l’assainissement au Rwanda : ce qui reflète la volonté d’accompagner l’ambition du gouvernement de réaliser une transformation socio-économique rapide », a déclaré la directrice des opérations de la BAD au Rwanda, Martha Phiri (photo).

Le nouveau financement de la BAD servira principalement à des projets d’approvisionnement en eau qui bénéficieront à 1,5 million de personnes.

Ces projets concernent des villes stratégiques, où le taux d’accès à l’eau se limite à environ 45%, un chiffre bien inférieur à la moyenne nationale de 85%.

L’objectif est d’aider le Rwanda à atteindre l’accès universel à des services fiables d’approvisionnement en eau et d’assainissement, d’ici à 2024, conformément aux objectifs de la Stratégie nationale de transformation (NST).

 

Source : agenceecofin.com