Maroc,  Afrique du Sud, Égypte, Tunisie et Algérie ont été les destinations africaines les plus courues.

Les arrivées de touristes internationaux en Afrique devraient avoir augmenté de 9% et les recettes au même niveau (+ 8%).

Les résultats ont été tirés par la poursuite de la reprise en Afrique du Nord et par la forte croissance enregistrée dans la plupart des destinations. La Tunisie a poursuivi sa forte reprise en 2017 avec une croissance de 23% du nombre d’arrivées, tandis que le Maroc a également affiché de meilleurs résultats après la baisse de la demande l’année précédente. La demande croissante des marchés sources européens et un environnement plus stable ont contribué aux résultats positifs de la sous-région.

En Afrique subsaharienne, les grandes destinations du Kenya, de la Côte d’Ivoire, de Maurice et du Zimbabwe ont poursuivi leurs bonnes performances. L’Afrique du Sud, première destination de la sous-région, a signalé une croissance plus lente des arrivées, malgré une forte augmentation de ses recettes. Destinations insulaires Seychelles, Cap Vert et Réunion; tous ont enregistré une croissance à deux chiffres des arrivées, bénéficiant d’une connectivité aérienne accrue.

 

Source : “International Tourist Arrivals and Tourism Receipts by Country of Destination”, Tourism Highlights, World Tourism Organization (UNWTO), September 2018, p. 15-19

Baobab News

La Rédaction

S.MARAI

© Crédit Graphiques : Baobab News